21/09/2007

Cathédrale Saints Michel et Gudule

0000665aa

 

Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles

Descendre à la station de métro : Gare centrale.

La cathédrale de Bruxelles est dénommée en latin Cathedralis Sancti Michaelis et Gudulae Bruxellis, c'est-à-dire cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles.

Elle se dresse au carrefour de deux anciennes routes importantes (Routes: Flandre <=>Rhénanie et Maubeuge-Mons <=> Bruxelles).Ce carrefour était situé sur une colline, le Treurenberg (anc.Molenberg). On suppose qu'il y fut érigé un oratoire, probablement en bois Saint-Michel-au-Mont. On trouve une mention dans les archives de Cambrai (diocèse dont dépendait Bruxelles) du passage de l'évêque Vindicien en 695 « dans l'église St Michel ». Ce sanctuaire a totalement disparu.

Lambert II, dit Baldéric décide en 1047 d'édifier une église de dimension assez importante, à l'emplacement du premier oratoire. Il y adjoint un collège (chapitre) de 12 chanoines (d’où le nom de « collégiale ») et y fit transporter des reliques de sainte Gudule jusqu'alors conservées dans la chapelle Saint-Géry qui occupait l'emplacement actuel des halles Saint-Géry. L'église fut promue au rang de collégiale à la dédicace conjointe des saints Michel et Gudule.

La Collégiale fût en partie affectée par un incendie en 1072. En 1200, sous l'impulsion d'Henri Ier, duc de Brabant, l'église fut restaurée et agrandie par la construction d'un Westbau (avant-corps occidental) accompagné de deux tours rondes. En 1226, le duc de Brabant Henri II décide la construction d'une collégiale gothique qui ne s'acheva qu'en 1500 à la naissance de Charles Quint. Certaines chapelles s'y ajoutèrent aux XVIe siècle et XVIIe siècles.

Ce n'est qu'en 1962 que Bruxelles, jusque-là dépendante de l'archevêché de Malines où résidait le primat de Belgique, fut associée à ce siège épiscopal sous le titre de diocèse de Malines-Bruxelles. C'est ainsi que la collégiale fut promue au rang de cathédrale.

D'importants travaux de restauration ont permis en 1991 de redécouvrir sous la cathédrale les vestiges de l'antique collégiale primitive, dont la crypte romane, épargnée par la construction de l'édifice gothique de 1226 et par les sépultures postérieures. Le placement d'une dalle rend possible la visite du site archéologique.

Source: Wikipédia

16:13 Écrit par Alain dans Monument | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.