21/09/2007

Les prix nobel Belge N° 4 1911 Prix Littérature Maeterlinck

Maeterlinck

 

Maurice Maeterlinck


Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck est un écrivain belge, francophone de Flandre ("fransquillon"), né à Gand, le 29 août 1862 et mort à Nice, le 5 mai 1949

Après ses études dans le collège de Jésuites gantois Sainte-Barbe(Sint-Barbara), Maeterlinck publie, dès 1885, des poèmes d'inspiration parnassienne dans la Jeune Belgique. Il part à Paris où il rencontre plusieurs écrivains qui vont l'influencer, dont Stéphane Mallarmé et Villiers de l'Isle-Adam. Ce dernier lui fait découvrir les richesses de l'idéalisme allemand (Hegel, Schopenhauer). À la même époque, Maeterlinck découvre Ruysbroeck l'Admirable, un mystique flamand du XIVe siècle dont il traduit les écrits (Ornement des noces spirituelles). C'est ainsi qu'il se tourne vers les richesses intuitives du monde germanique en s'éloignant du rationalisme français. Dans cet esprit, il se consacre à Novalis (Georg Philipp Friedrich von Hardenberg, dit) et entre en contact avec le romantisme d'Iéna (Allemagne, 1787-1831, autour de August et Friedrich Schlegel et de la revue l'Athenäum), précurseur en droite ligne du symbolisme.Les œuvres que publie Maeterlinck entre 1889 et 1896 sont imprégnées de cette influence germanique.

C'est en août 1890 qu'il devient célèbre, du jour au lendemain, grâce à un retentissant article d'Octave Mirbeau sur La Princesse Maleine dans Le Figaro. En 1902, il écrit Monna Vanna que jouera l'actrice en vogue Georgette Leblanc, rencontrée en 1895 et qui sera sa compagne jusqu'en 1919 où il épouse la jeune Renée Dahon. Il obtient le prix Nobel de littérature en 1911. En 1935, lors d'un séjour au Portugal, il préface les discours politiques du président Salazar : Une révolution dans la paix. En 1940, il gagne les États-Unis pour la durée de la guerre. En 1949, il meurt à Nice.

Distinctions

Grand Cordon de l'Ordre de Léopold (12 janvier 1920)

23:34 Écrit par Alain dans Les prix nobel Belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.