05/12/2007

Marché de Noël

Bruxelles

Plaisirs d’Hiver transforme Bruxelles par des décorations, un marché de Noël, une grande roue, une patinoire… Touristes et Belges s’y retrouvent dans un même élan de fête.

Oh look darling !”… Darling en question regarde: ce sont les savons au lait de chèvre du Québec qui ont attiré l’attention de son épouse. La jeune vendeuse qui discute avec un magnifique accent de là-bas s’approche. Autour de la Bourse, dans les allées du marché de Noël, les promeneurs flânent, réjouis, on parle allemand autour des poupées russes, flamand devant les santons provençaux, français en dégustant des gateaux orientaux… Dans l’air, les odeurs aussi se mélangent et s’entrecroisent : le beignet répond à la bratwurst, la crêpe est géante et embaume; le vin chaud est espagnol et fleure bon les épices.

Le froid est oublié
La Grand-Place s’est faite contemporaine cette année avec ses boules géantes translucides ou argentées. Derrière le sapin géant, la grande crèche traditionnelle est presque étonnante dans cet univers design. Pourtant… la tradition n’est pas tout à fait respectée puisque l’Enfant Jésus repose déjà sur son petit lit de paille. Sur la façade de l’Hôtel de Ville, à partir de 18h débutent les Nuits Electrabel. Comme l’année dernière, l’électricien a décidé de se joindre à la Ville de Bruxelles pour orchestrer un spectacle son et lumière. La projection orne donc le bâtiment classé de 32 tableaux représentant sept pays. Yann Tiersen, les Beatles, Charles Trénet, Vivaldi ou encore Louis Armstrong accompagnent les images. Le froid est oublié, tout le monde s’en met plein les yeux pendant 20 minutes. Toutes les demi-heures jusqu’àminuit, ce spectacle illumine la Grand-Place. Et peut-être le bourgmestre dans son bureau!

noel1nx0
 



La grandeur de Bruxelles
Cela ne dérangerait certainement pas Freddy Thielemans tant il est satisfait du succès de Plaisirs d’Hiver. “Le Bureau des grands événements fait bien son travail. L’année dernière, il y a eu plus de 2,4 millions de visiteurs qui ont participé à Plaisirs d’Hiver. On en entend parler en France, en Angleterre, en Hollande et grâce au relais des Tour-Operators, cet événement a une influence sur le tourisme en provenance des Etats-Unis, d’Allemagne, de Suisse !”, s’est-il enthousiasmé avant de souligner “De mauvaises langues nous avaient prédit un échec. Or, c’est Bruxelles dans toute sa grandeur qui se déploie ici !” Ce qui a fait tout de suite le succès de Plaisirs d’Hiver dont c’est, cette année, la quatrième édition, c’est déjà une volonté politique d’installer Bruxelles comme une capitale de l’Europe qui a créé sa propre tradition en matière de fêtes de fin d’année. Strasbourg, Berlin, Hambourg ont un savoir-faire bien établi en ce qui concerne les marchés de Noël. Bruxelles n’est plus en reste. En 2003, les fameux Tour-Operators qui vendent Bruxelles partout l’avaient élu “Marché de Noël le plus original d’Europe” “Cette année, il y a environ 220 chalets qui recèlent des expériences très différentes : nourriture, cadeaux, bien-être… Cela fait de ce marché le plus grand de Noël”, souligne ainsi Henri Simons, premier échevin.

Tartiflette et mojito
Mais les Plaisirs d’Hiver attirent aussi parce que l’événement offre des attractions qui parlent aussi bien aux touristes qu’aux Belges et aux Bruxellois qui découvrent alors leur ville avec les yeux de l’hiver. La place Sainte-Catherine est ainsi devenue un petit village lapon: schnaps finlandais, peaux de renne, ravier de spécialités culinaires du grand Nord attisent la curiosité… C’est que le pays invité d’honneur cette année est la Laponie et la région d’Oulu qui abrite Rovaniemi, la ville du Père Noël. Si l’on préfère le savoyard, rendez- vous est pris place Sainte-Catherine : la tartiflette appelle tous ceux qui ont un petit creux, à moins qu’un verre de mojito ne les tente plus ? En tout cas, mieux vaut prendre des forces avant la patinoire au Marché aux Poissons. L’année dernière, elle avait attiré 45 000 personnes ! Alors que là-bas, la grande roue tourne doucement, clôturant géographiquement ces Plaisirs bruxellois hivernaux.  E.W.

129_doss_pict




PLAISIRS ET JEUX D'HIVER
Le Bois de la Cambre brûle et la place Sainte-Catherine scintille de mille feux… Bruxelles, ville de contradictions qui, au Sud, pleure sa discothèque branchée partie en fumée et qui, au centre, réunit le plus grand marché de Noël d’Europe dans une cohue indescriptible. Les étals des poissonniers dansent sur la glace avec la tartiflette digérée à coup de glühwein, les cuberdons de jadis rivalisent avec les manèges d’antan dans les yeux émerveillés des enfants, la Tour Noire est envahie par un bien curieux dragon des îles, l’accent bruxellois du cru résonne dans le coeur des invités lapons conquis par tant de mélanges et de spontanéité bon enfant… A quelques encablures de là, histoire de recadrer ses ambitions et de ne pas se confiner au “panem et circenses”, Bruxelles l’Européenne, dans les bras de Saint-Michel, du haut de sa tour, veille sur le fier sapin ardennais, aux sons et lumières colorés et aux bulles savamment décorées, toutes empreintes de légèreté. Même pour ses cohortes de visiteurs, la gothique inspire poésie, recueillement et spectacle enchanteur, aux pieds de sa crèche grandeur nature et moutons de la meilleure laine, au point de coiffer Sainte Catherine la bousculée dans la féerie de Noël… Sanctifié, le visiteur s’en retourne en formant le voeu de revenir l’an prochain au coeur de cette ville bigarrée, son centre ville réapproprié, en implorant sainte Gudule d’éclairer nos décideurs à marcher tous ensemble vers un grand piétonnier. Joyeux Noël !
B.P.


ELODIE WEYMEELS

dyn006_original_72_54_gif_2521705_1641a1c3b13868375fca4bfabf2bcb04

12:40 Écrit par Alain dans les plus beau lieu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bruxelles, noel |  Facebook |

Commentaires

Noël à bruxelle Pour tout ceux qui ne connaice pas il faut vraiment
que vous allié voir ,ca vaut le détour car c'est magnifique
bisous passe une très bonne après-midi

Écrit par : hermione1061 | 06/12/2007

Les commentaires sont fermés.