26/12/2007

Albert II

Le lundi 24 déc 2007

 *

Albert II exhorte les Belges à l'unité

 *

albert II

*

 

Le roi Albert II de Belgique a exhorté lundi les Belges francophones et néerlandophones à dépasser leurs clivages afin de sortir de la profonde crise politique dans laquelle le pays a été plongé pendant une grande partie de l'année 2007.

«On a parfois l'impression que nos relations sont plus organisées et plus structurées avec les pays étrangers qu'elles ne le sont à l'intérieur de notre propre pays», s'est désolé le monarque lors de son traditionnel discours de Noël et du Nouvel An. «Dans un indispensable esprit d'ouverture, de respect mutuel et de tolérance, n'oublions pas nos voisins immédiats, citoyens d'un même pays.»

Il a salué la «créativité, le bon sens et l'esprit de compromis», toutes «qualités bien belges», qui ont abouti à la formation d'un gouvernement intérimaire la semaine dernière, mettant fin à six mois de blocage politique qui faisaient redouter une partition du pays.

Le roi Albert a estimé que le pays devait tirer les leçons d'une crise marquée par de vifs échanges entre, d'une part des responsables politiques flamands en quête d'une plus grande autonomie pour leur riche région du Nord, et d'autre part les francophones inquiets pour leurs sources de financement et l'unité de la Belgique.

«Il est indispensable de développer et de renforcer les contacts et les échanges entre responsables dans tous les domaines, issus de communautés et régions différentes», a déclaré le souverain. «Il me semble possible de devenir, au sein de l'Europe en marche, un exemple de société où diverses cultures vivent harmonieusement ensemble dans une même entité, et s'y enrichissent mutuellement», a-t-il ajouté. «Cela n'est pas un rêve impossible.»

Le roi a plaidé pour que néerlandophones et francophones, surtout les jeunes, apprennent la langue de l'autre communauté car «c'est une forme de civisme que l'on a trop longtemps négligée. Et pourtant, c'est à l'évidence une condition première pour se comprendre et s'apprécier entre citoyens de communautés différentes», a-t-il estimé.

Le nouveau gouvernement intérimaire belge dirigé par le libéral flamand Guy Verhofstadt a obtenu dimanche sans encombre la confiance de la Chambre des représentants.

Mettant fin à la crise ouverte par les élections du 10 juin, le premier ministre sortant a accepté de rester à la tête du gouvernement jusqu'en mars. Le 23 mars, il devrait céder la place à Yves Leterme, numéro deux du gouvernement intérimaire et chef des démocrates-chrétiens flamands (CD&V), grand vainqueur du scrutin, si un accord est trouvé sur le rééquilibrage des pouvoirs et les exigences de renforcement de l'autonomie régionale qu'ont les Flamands.

Le gouvernement Verhofstadt comprend les représentants de cinq partis, les libéraux et démocrates-chrétiens tant flamands que wallons, ainsi que les socialistes wallons. La coalition détient 111 des 150 sièges de l'assemblée.

 

 

Paul Ames

Associated Press

Bruxelles

 

11:46 Écrit par Alain dans Famille Royale | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : albert ii, belgique |  Facebook |

Commentaires

lE ROI C'est très bien ce que tu a mis sur ce que le roi a dit ,il faut espérer que ça va porter ces fruits. Je te souhaite une très bonne nuit
Bisous ta soeur Joëlle dite arwen et hermione

Écrit par : hermione1061 | 27/12/2007

Les commentaires sont fermés.