08/10/2007

DOMAINE DU CHÂTEAU DE SENEFFE

 Seneffe

Une fois les grilles franchies et la porte du Château de Seneffe poussée, le visiteur pénètre dans un siècle différent, il découvre au Château de Seneffe-Musée de l'Orfèvrerie de la

 orangerie

Communauté française une autre époque : le XVIIIème siècle.
Tout cet art de vivre est évoqué au Château de Seneffe, résidence de plaisance du comte Julien Depestre. Cette demeure a été construite par l'architecte en vogue et en faveur de l'époque, Laurent-Benoît Dewez entre 1763 et 1768

gr-bassin

À l'intérieur règne le luxe (parquets, dorures, ...) et à l'extérieur, le visiteur flâne dans le parc de 22 hectares où sont érigées de nombreuse fabriques (Théatre, Orangerie, volière, glacière, communs).
La collection d'orfèvrerie, quant à elle, est principalement constituée du don fait par Claude D'Allemagne, l'un des plus grands collectionneurs et connaisseurs en cette matière en Belgique.
Que vous soyez simple visiteur avide de voyager dans le temps, l'espace d'une visite, ou connaisseur plus intéressé par l'aspect scientifique de la collection, n'hésitez pas à pousser la porte du Château de Seneffe à la recherche de votre passé.

 

Seneffeciel

 

 

11:31 Écrit par Alain dans Château | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/10/2007

Château d'Argenteuil

Le château d'Argenteuil est un ancien domaine royal situé sur le territoire des communes de Waterloo, Ohain et La Hulpe dans la province du Brabant wallon. Acquis par l'Etat belge, le château a abrité le roi Léopold III de Belgique et la princesse Lilian de Réthy, après que le Roi ait abdiqué et quitté le château de Laeken.

A_12567

Historique:

  • Les châteaux des Meeûs.

Il y a eu trois châteaux à Argenteuil. Le premier fut construit dans les années 1830, par le comte Ferdinand de Meeûs, qui avait constitué un vaste domaine (265 ha) en acquérant des terres dans cette partie de la forêt de Soignes. A la suite d'un incendie qui ravagea le château, le comte construisit un second château en 1858, exactement au même emplacement. Cet édifice abrite aujourd'hui la « Scandinavian School Queen Astrid ». Dans les années 1930, un arrêté royal accorda aux Meeûs et à leurs descendants d’ajouter à leur nom le patronyme « d’Argenteuil ».

  • La gentilhommière de William Hallam Tuck.

Les descendants du comte divisèrent le domaine en plusieurs parcelles, qu'ils revendirent. En 1929, un homme d'affaire américain, William Hallam Tuck, racheta une grande partie du domaine (143 ha 59a 11ca), sauf le château des Meeûs et certaines terres rachetées par d'autres propriétaires. William Tuck y fit construire une gentilhommière pour y résider durant la saison d'été. Ce fut l’architecte new-yorkais William Delano qui en conçut les plans. C'est cette gentilhommière qui deviendra le troisième château d'Argenteuil, à l'origine nommé "Château Bellevue" par son premier propriétaire ou "Château Tuck". Edifice, qui à partir 1961, abrita la seconde famille du roi Léopold III et devint dès lors le "Domaine royal d’Argenteuil".

argenteuil

  • L’acquisition du château par l’Etat belge.

Le 1er juin 1949, Monsieur Tuck vendit le domaine à l’Etat belge, qui en fit l’acquisition pour le compte de la Société Nationale des Chemins de fer Belges (SNCB). En 1951, à l’initiative du premier ministre Joseph Pholien, une loi conféra la jouissance du Domaine d’Argenteuil au prince Charles de Belgique, comte de Flandre, pour le remercier d’avoir assuré la régence du Royaume de 1944 à 1950. Mais, celui-ci renonça bien vite à cette dotation. Le château fut alors aménagé pour accueillir les invités de marque venus visiter l’Exposition Universelle de Bruxelles en 1958

HPIM1094r

 

  • Argenteuil devient Argenteuil-la-Royale.

En 1961, sous le pression du premier ministre Gaston Eyskens, le roi Léopold III quitte le château royal de Laeken avec sa seconde famille pour s’installer à Argenteuil. L’installation du Roi dans le domaine nécessita quelques modifications du château et de ses dépendances, qui furent entreprises par le ministère des Travaux Publics, au début de l’année 1960. Le couple royal et leurs enfants y résideront jusqu’en 2003 au décès de la princesse de Réthy. Durant plus de quarante ans, il y a eu deux cours royales en Belgique, celle de Laeken et celle d’Argenteuil. A Argenteuil, le couple royal se plait à recevoir de nombreuses personnalités issues du monde littéraire, scientifique, culturel, universitaire,… C’est également en ces lieux que la « Fondation cardiologique Princesse Lilian » tenait ces colloques.

roi60

la princesse Lilian de Réthy

En avril 2003, sur décision du gouvernement belge, le château d’Argenteuil est dépouillé de toutes traces de ses anciens résidents royaux, avant d’être mis en vente par le Service public fédéral des finances. Le 25 septembre 2004, le domaine est racheté par Jean-Marie Delwart, chef d’entreprise passionné par l’éthologie

 

18:41 Écrit par Alain dans Château | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

23/09/2007

Château de Bouchout

800px-Meise_JPG01b

 

Au début du XIIe siècle, l'armée du Duc de Brabant et les "Milites de Menza", troupes de Meise se faisaient face. Les deux postes fortifiés, au coeur d'un vaste domaine, devinrent des châteaux entourés de douves: le château de Bouchout et le château de Meise.

Le château de Meise a été totalement détruit par un incendie durant la seconde guerre mondiale.

Le château de Bouchout fut transformé à de nombreuses reprises: la plus ancienne partie, la tour carrée, remonte au XIVe siècle; la construction actuelle fut achevée en 1830. L'Impératrice Charlotte, soeur du Roi Léopold II et veuve de Maximilien d'Autriche, empereur du Mexique, fut la dernière habitante du château, elle y résida de 1881 à 1927. Aujourd'hui, le château de Bouchout, dont l'intérieur a été réaménagé à partir de 1980.

800px-Meise_01

14:17 Écrit par Alain dans Château | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chateau, bouchout |  Facebook |