22/10/2007

La praline Neuhaus

Neuhaus

Neuhaus

La praline belge a été inventée et baptisée « praline » en 1912, par Jean Neuhaus, confiseur belge. La société Neuhaus, avait à l'origine été fondée en 1857, par un autre Jean Neuhaus, d'origine suisse, grand-père du précédent, en association avec son beau-frère qui était pharmacien. Ils vendaient à l'origine des confiseries pharmaceutiques (bonbons contre la toux, réglisse contre les maux d'estomac, etc.).

Ballotin%20Neuhaus


 

Bien que fabriquée en série, la praline tient plus de l'œuvre d'art que du bonbon. C'est un montage à base de chocolat. Il existe une telle variété de formes de pralines qu'il n'en existe pas de définition légale.

Il existe des pralines fourrées à la crème, à la crème au beurre, à la ganache, à la pâte pralinée, à la liqueur, au café, avec morceaux de fruits ou de fruits secs, au caramel, mais certaines ne sont faites que de chocolat ou, par exemple, de massepain.

Dans les pralines les plus célèbres, vous trouvez les Manons, les gianduja, les truffes, etc.

Bien que ce ne soit pas toujours le cas, le plus souvent les pralines sont vendues dans des boîtes adaptées appelées ballotins. Le ballotin a été inventé en 1915, également par Jean Neuhaus et son épouse (Louise Agostini), pour remplacer le cornet qui écrasait les friandises. À l'époque, Jean Neuhaus avait renoncé à breveter son ballotin, de sorte que cet emballage est aujourd'hui utilisé par tous les fabricants de chocolats belges.

La société Neuhaus a été fondée en 1857, par Jean Neuhaus, d'origine suisse, en association avec son beau-frère pharmacien. Ils vendaient à l'origine des confiseries pharmaceutiques (bonbons contre la toux, réglisse contre les maux d'estomac, des guimauves, des morceaux de chocolat etc.) dans les galeries royales Saint-Hubert.

voire aussi  les galeries royles Saint-Hubert  dans les plus beau lieu !!

Histoire:

  • En 1912, Jean Neuhaus  invente les chocolats-bouchées qu'il baptise "Pralines".
  • En 1915, Louise Agostini, l'épouse de Jean Neuhaus, développe une autre nouveauté : le ballotin de praline, qui révolutionne la façon d'emballer les pralines.
  • En 1923, Adelson de Gavre, beau-fils de Jean, invente un grand nombre de pralines comme les fameuses "Caprice" et "Tentation".
  • En 2001-2002, la société possédait 2 000 points de vente dans 50 pays et vendait 2 400 tonnes de produits par an.

800px-2005_brussel_neuhaus01
 

dyn006_original_72_54_gif_2521705_1641a1c3b13868375fca4bfabf2bcb04

16:16 Écrit par Alain dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : praline, neuhaus, bruxelles, belgique |  Facebook |

14/10/2007

La Belgique, chef de l’ONU

La Belgique, chef de l’ONU

ONU

Depuis le 1er juin, la Belgique est présidente du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le Conseil de Sécurité est très important pour le monde entier. C’est le Conseil de sécurité qui se charge de maintenir la paix et la sécurité dans le monde. Le Conseil de Sécurité vote les résolutions de l’ONU. Certaines résolutions peuvent obliger un pays à respecter des accords avec les pays voisins. D’autres résolutions peuvent décider d’une intervention militaire, d’une guerre. Ainsi l’ONU avait pris les résolutions qui avaient abouti aux guerres d’Irak de 1991 et de 2003. D’autres résolutions encore peuvent décider d’envoyer des «casques bleus». Ces militaires portent le drapeau de l’ONU. Ils essayent de maintenir la paix. Au Liban, par exemple, les « casques bleus » essaient de bloquer les armes aux frontières du pays pour éviter trop de combats.

onu-siege-ny
 

C’est encore le Conseil de sécurité qui vient de décider de créer un tribunal international pour enquêter sur la mort de l’ancien Premier ministre libanais Hariri. Il y a eu 2 autres tribunaux internationaux: pour la guerre en ex-Yougoslavie et pour le Rwanda.

beret-onu
 

Il y a, c’est vrai, un secrétaire général de l’ONU. C’est, depuis janvier 2007, le Sud-Coréen Ban Ki-Moon. Il y a aussi une Assemblée générale de 192 pays. Mais le vrai pouvoir de l’ONU est au Conseil de sécurité. 15 pays sont représentés au Conseil de sécurité. Cinq pays sont membres permanents: la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Ce sont de grandes puissances militaires qui possèdent la bombe atomique. Les 192 pays de l’Assemblée générale choisissent les 10 autres membres. Les 10 pays choisis restent au Conseil de Sécurité pendant deux ans.
Mais tous les pays membres du Conseil de sécurité n’ont pas le même poids. Pour qu’une décision soit votée au Conseil de sécurité, il faut 9 voix sur les 15.

06431438

Mais il suffit qu’un membre permanent s’oppose à une décision pour la bloquer. C’est ce que l’on appelle le droit de veto. Ce sont les 5 membres permanents qui possèdent le vrai pouvoir de décision.

La Belgique est, pour 2007 et 2008, au Conseil de sécurité. La Belgique est même, pour ce mois de juin présidente du Conseil de sécurité. Mais ce n’est pas notre petit pays qui va décider de la politique internationale pendant un mois. Il ne pèse pas grand chose face aux 5 grands... Mais un petit pays ne fait pas peur. C’est un avantage. Autre avantage: la Belgique est capable de beaucoup de négociations et de compromis. En diplomatie, cela peut faire souvent avancer les choses.

onu1

dyn006_original_72_54_gif_2521705_1641a1c3b13868375fca4bfabf2bcb04

13:59 Écrit par Alain dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, onu |  Facebook |

13/10/2007

Le sacre ! du Président, M. Sarkozi

Le sacre ! du Président, M. Sarkozi

En Belgique, la formation d’un gouvernement fédéral prend des mois. Habituellement, dès la fin des élections, le Roi nomme un “informateur” qui a comme mission de faire un rapport au Roi sur tous les entretiens politiques qu’il a avec tous les acteurs politiques. Par après, seulement, le Roi nomme un “formateur” qui sera, habituellement, premier ministre. Pour le moment, nous n’en sommes pas encore là. Le Roi avait chargé M. Didier Reynders (MR = droite libérale) du rôle d’informateur. Celui-ci ira aujourd’hui faire rapport au Roi de sa mission. Pour des étrangers, je sais que c’est pas très facile à comprendre… La preuve, votre Président, M. Sarkozi, semble avoir cru que M. Reynders était le nouveau Premier Ministre de la Belgique :

r9

“Allô, Didier ? C’est Nicolas. Bravo !”

V.d.W.

Réconfort présidentiel pour Didier Reynders qui présente ce lundi son rapport oral.

Le sacre ! En plein déjeuner, alors qu’il était, dans sa campagne de Hesbaye, occupé à peaufiner son rapport d’informateur, Didier Reynders a reçu un appel du “Centre de crise de l’Elysée”. Ciel, la menace terroriste est-elle en train de gagner l’Europe entière ? Non, tout simplement le président français, Nicolas Sarkozy, ne parvenait pas à joindre Didier Reynders sur son portable pour le féliciter. Le Belge a quand même dû expliquer à son interlocuteur que cette mission ne le prédestinait pas automatiquement à être Premier ministre. C’est un peu plus compliqué. Mais ça fait toujours plaisir.

Je me dis que tout de même, il avait raison Sarko… Parce que pour apporter son soutien au MR, il ne pourra probablement pas espérer un premier ministre de ce parti. Il semble bien que c’est un centriste flamand qui décrochera la timbale : M. Leterme…

02 juillet 2007                 Le Monde.fr

02:47 Écrit par Alain dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |