03/08/2009

répond avec humour

 

.

La souveraine ne manque pas d'humour !

-

media_xl_970903

-

Une chose est sure : il ne faut pas prendre la reine Fabiola pour une pomme. Non seulement, elle sait se défendre. Mais en plus, elle le fait avec humour.

-

Il faut visiblement plus que deux lettres de menaces de mort pour intimider une reine. L’image forte des festivités de ce 21 juillet 2009 restera sans conteste cette pomme exhibée par la reine Fabiola en réponse aux menaces de mort qui l’ont visée en mai et il y a deux semaines. Puisqu’un anonyme menaçait de la viser avec une arbalète, la reine a décidé de faire une allusion claire à ces intimidations. Résultat : une reine Fabiola tout sourire qui exhibe une pomme au bout de sa main gantée. Une allusion au héros suisse Guillaume Tell, qui trancha en deux une pomme posée sur la tête de son fils, d'une simple flèche. En tout cas, le Royaume entier a pu constater que la reine va mieux. Ses ennuis de santé récents semblent bel et bien derrière elle.

-

dyn009_original_72_54_gif_2612427_6dc4922e5494df66e3787495e08457d3

 

 

 

09:15 Écrit par Alain dans Famille Royale | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : fabiola, reine, belgique, belge, humour |  Facebook |

01/08/2009

16 ans déjà…

 

.

Le roi Baudouin

-

roibaudouin

.

Il y a 16 ans dans la nuit du 31 juillet au 1 août 1993, le roi Baudouin âgé de 61 ans, succombait à un malaise cardiaque dans sa résidence d’été de Motril en Espagne.

Je me souviens comme la plupart des Belges de ce que je faisais lorsque j’ai appris la nouvelle et du sentiment si particulier qui m’envahit alors. Baudouin I, roi des Belges, avait toujours fait partie de mon existence et de celle des gens de ma génération qui n’avaient pas connu d’autre souverain.

L’onde de choc qui traversa notre pays demeure à ce jour inégalée. Des heures et des heures de file au Palais royal de Bruxelles pour se recueillir devant sa dépouille. J’eus d’ailleurs l’occasion de m’y rendre comme les 500.000 compatriotes recensés par les autorités.

-

1694


00:20 Écrit par Alain dans Famille Royale | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : roi |  Facebook |

30/07/2009

présidence de la République

 

.

Le palais de l’Élysée

.

2elysee432

.

Le palais de l’Élysée est le siège de la présidence de la République française et la résidence officielle du président de la République depuis la IIe République (1848 à 1851). Il est situé 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, dans le 8e arrondissement.

.

Elysée

.

Entre la grande rue du Faubourg-Saint-Honoré, alors simple chaussée menant au village du Roule, et le Grand Cours (Champs-Élysées), l'architecte Armand-Claude Mollet possédait un terrain qu'il vendit en 1718 à Louis Henri de La Tour d'Auvergne, comte d'Évreux. Le contrat de vente prévoyait qu'Armand-Claude Mollet serait chargé d'y construire un hôtel, destiné à la résidence du comte d'Évreux.

.

comte d'Évreux

 comte d'Évreux

.

Édifié et décoré entre 1718 et 1722, l'hôtel fut aménagé selon les principes d'architecture en vogue à l'époque. Il reste l'un des meilleurs exemples du modèle classique. L'ordonnancement des lieux permettra toutes les adaptations souhaitées par les propriétaires successifs. Le décor des salons de réception, bien que modifié au cours des siècles, a conservé l'essentiel de son aspect d'origine. À sa mort en 1753, le comte d'Évreux laissera un hôtel admiré de tous ses contemporains. Le roi Louis XV acheta l'hôtel pour en faire la résidence parisienne de la marquise de Pompadour, une de ses favorites.

.

marquise de Pompadour

 marquise de Pompadour

.

Après la mort de cette dernière, l'hôtel devint la propriété de la princesse Bathilde d'Orléans, belle-fille du prince de Condé, qui l'occupa. En 1773, Nicolas Beaujon acheta l'hôtel, qu'il conserva jusqu'en août 1786, date à laquelle il le vendit en viager à Louis XVI. Il fit transformer l'hôtel par l'architecte Étienne-Louis Boullée. Il fit notamment prolonger l'aile des Petits Appartements vers les Champs-Élysées et aménager une galerie pour exposer sa superbe collection de tableaux, parmi lesquels La Bohémienne de Frans Hals et Les Ambassadeurs de Hans Holbein le Jeune. Il fit également réaménager le parc à l'anglaise.

.

princesse Bathilde d'Orléans

princesse Bathilde d'Orléans

.

C'est à cette époque que le glacier Velloni l'occupa.

À la fin du XVIIIe siècle, l'hôtel prit son nom de palais de Élysée par référence à la promenade toute proche (avenue des Champs-Élysées) .

.

PalaisElyse1900

Le Palais en 1900

.

C'est sous le règne de Napoléon Bonaparte que son histoire fut liée à l'histoire de France. En 1816, l'Élysée entra définitivement dans les biens nationaux.

 .

 napoleon1

Napoléon Bonaparte

.

Pendant le gouvernement provisoire de la IIe République, le palais prit le nom d'« Élysée national », et l'Assemblée nationale l'assigna par décret comme résidence du président de la République.

En 1853, Napoléon III décida de la rénovation complète du palais par un nouvel architecte, Joseph-Eugène Lacroix. Les structures actuelles du palais proviennent pour l'essentiel de cette époque, et l'ensemble de ces travaux, qui s'achevèrent en 1867, constituent les derniers grands aménagements.

.

250px-PalaisDeL%27Elys%C3%A9e

.

Depuis 1873, l'Élysée est devenu la résidence officielle du président de la République.

Largement transformé au cours des siècles, le palais de l'Élysée garde cependant une certaine cohérence architecturale.

Au début de la présidence de Charles de Gaulle, ce dernier trouvant le palais peu adapté à la fonction, le transfert de la Présidence vers un autre lieu fut étudié, plus particulièrement vers les Invalides ou le château de Vincennes pour disposer de plus de place, assurer une meilleure sécurité et pouvoir y accéder par hélicoptère. Ce projet n'eut pas de suite, pas plus que celui de Valéry Giscard d'Estaing qui dit avoir songé à l'École militaire en 1978 et celui de François Mitterrand qui, dès son investiture le 21 mai 1981, envisagea pareil transfert aux Invalides. La question était de nouveau à l'étude début 2008.

.

republique