21/09/2007

Les prix nobel Belge N° 8 1977 Prix de chimie Ilya Prigogine

Prigogine

 

Ilya Prigogine


Ilya Prigogine (25 janvier 1917 - 28 mai 2003), physicien et chimiste belge d'origine russe, né à Moscou reçut le prix Nobel de chimie en 1977, après avoir reçu la Médaille Rumford en 1976.

Il étudia la chimie à l'université libre de Bruxelles en Belgique.

Il est connu surtout pour sa présentation sur les structures dissipatives et l'auto-organisation des systèmes, qui ont changé les approches par rapport aux théories classiques basées sur l'entropie. Jusqu'à Prigogine, la thermodynamique classique considérait les phénomènes comme théoriquement réversibles, ce qui est en contradiction flagrante avec l'expérience courante. En fondant l'irréversibilité des phénomènes temporels, Prigogine a réconcilié la physique avec le sens commun, tout en faisant date dans l'histoire de la thermodynamique.

Il co-fonda le centre qui porte son nom à l'université du Texas à Austin.

Ilya Prigogyne expliqua ainsi son parcours : Jeune émigré de Moscou, exilé en Belgique à Bruxelles, il voulut comprendre comment on arrivait à devoir fuir son propre pays. Il aborda la politique mais fut contraint d'étudier le droit. Voulant comprendre le comportement d'un accusé, il étudia la psychologie. Pour comprendre clairement la psychologie et la science du comportement, il butta sur le fonctionnement du cerveau humain. Ainsi, il étudia la biologie, la chimie et enfin la biochimie. En poussant plus loin pour comprendre les interactions chimiques, il étudia la physique des particules. De la physique, il passa à l'astrophysique et à la cosmologie. Il aborda alors les questions fondamentales : la matière, le vide, le temps et son sens unique (la flèche du temps). Pour comprendre la flèche du temps il dut étudier les structures dissipatives

23:48 Écrit par Alain dans Les prix nobel Belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les prix nobel Belge N° 7bis 1974 Prix Prix Nobel de médecine Christian de Duve

duve

 

Christian de Duve né en 1917, en Angleterre est un médecin belge qui reçut le Prix Nobel de médecine en 1974.

Diplômé en médecine de l'UCL en 1941 et de chimie (UCL) en 1946, il mène simultanément une carrière d'enseignant et de chercheur au sein de l' Université catholique de Louvain et à l' Institut Rockefeller de New-York. Ses recherches sur les structures cellulaires ont ouvert des voies nouvelles en biochimie et en génétique. Il fut récompensé pour ses découvertes. Il décrit la première fois le lysosome en 1955. Il partagea le prix Nobel de physiologie médecine avec Albert Claude et George Emil Palade.

La même année on lui doit la création de l'Institut de pathologies moléculaire et cellulaire, installé sur le campus de Louvain-en-Woluwe.

Humaniste, il a notamment signé, avec d'autres lauréats du Prix Nobel, un appel demandant qu'une délégation du Comité des Droits de l'Enfant de l'ONU rende visite à un enfant tibétain en résidence surveillée depuis 1995 en Chine, Gendhun Choekyi Nyima, reconnu comme 11e Panchen Lama par le 14e Dalaï Lama, Tenzin Gyatso. Il dirige actuellement l'institut international de pathologie cellulaire à Bruxelles.

23:46 Écrit par Alain dans Les prix nobel Belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les prix nobel Belge N° 7 1977 Prix Prix Nobel de physiologie et de médecine Albert Claude

prix-nobel(1974)

 

Albert Claude, né à Longlier le 23 août 1899 et mort en 1983, était un biochimiste belge. Précurseur dans le domaine de la biologie moléculaire, il est le co-récipiendaire, en 1974, du Prix Nobel de physiologie et de médecine avec Christian de Duve et George Emil Palade, pour leur découverte d'ultra-structures cellulaires.

Albert Claude a obtenu son diplome de médecine à l'Université de Liège en 1928. Ses travaux d'alors révélèrent pour la première fois la nature, la composition chimique et la fonction enzymatique du cytoplasme de la cellule normale.

En 1949, il accepte le poste de directeur de l'Institut Jules Bordet. Cet institut, rattaché à l'Université Libre de Bruxelles (ULB), est spécialisé en cancérologie. Sous son impulsion, l'Institut Jules Bordet devient une référence européenne de diagnostic et de traitement intégrés du cancer.

Professeur à l'ULB, il a quitté l'Institut en 1970.

Il est récompensé du Prix Nobel de physiologie et de médecine en 1974.

23:44 Écrit par Alain dans Les prix nobel Belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |