25/02/2008

Le Val Saint Lambert

-

Le Val Saint Lambert

-

Installée dans la banlieue de Liège, à Seraing, en Belgique, les cristalleries du Val-Saint-Lambert connurent une production intense et de grande qualité.

Le Val Saint Lambert
est fournisseur breveté de la Cour de Belgique,
et a fourni plus de
40 royautés ou
chefs de gouvernement.

La Cristallerie du Val Saint Lambert
faisant preuve d'innovation
dans le domaine de la création,
démontre encore
son savoir-faire inimitable...
où qualité et élégance
sont de mise dans sa collection de bijoux
de haute fantaisie or ou argent.

-

402px-Val-Saint-Lambert_JPG001

Le vase exceptionnel des 9 provinces réalisé en 1894.

-

Mars 1098.... Naissance, renaissance ?
Dans une plaine marécageuse de Cîteaux, un modeste monastère sort de terre.Graine vivace qui allait donner naissance, en l'espace de deux siècles, à une prodigieuse floraison d'abbayes cisterciennes, de la France à Byzance, de la péninsule Britannique à la Scandinavie, sans oublier la Belgique.
 
Retour à l'esprit de la règle bénédictine, telle qu'elle fut promulguée au VIe siècle par Saint Benoît. La "renaissance Cistercienne" est un mélange très efficace de spiritualité épurée et de pragmatisme agissant. Pauvreté, simplicité, travail manuel en sont les valeurs de base. Avec, tout de même, une division du travail. Les "frères de chœur" prient, étudient, illuminent. Les "frères convers", barbus et incultes...cultivent les terres des abbayes et prennent en charge les travaux manuels.

-

96194%20oeuf%20rose%20sable%20tulipe

-

Mais les bons moines ne s'en tiennent pas là: défricheurs, ils font aussi oeuvre de bâtisseurs, de forgerons, de meuniers, de menuisiers. Les abbayes cisterciennes sont autant de sources vives, d'où jaillissent en abondance les bienfaits, tant matériels que spirituels.

-

Verres-Berova

-

Le Val Saint Lambert 1202.


Les abbés sont aux anges ... Hugues de Pierpont, évêque de Liège, cède à l'abbé et aux moines de Signy trente-deux bonniers de terres et de bois sis au lieu-dit Val Saint-Lambert, anciennement "Champs des Maures".
 
1738.
Saumery, dans ses "Délices du Pays de Liège" nous décrit ainsi l'abbaye du Val Saint Lambert: "Cette célèbre Abaïe de Citeaux, un des plus beaux Monumens auxquels la nature et l'art se soient exercés". Et Saumery de s'extasier sur l'environnement de l'abbaye, côteaux plantés de forêts de haute futaie, dont les pentes sont couvertes de vignobles, de jardins, de vergers et de prairies que "cent ruisseaux tortilleux rendent gras et fertile".

-

402px-Val-Saint-Lambert_JPG02

-

La Salle Capitulaire et le Scriptorium
Ici travaillaient et priaient les moines cisterciens dès 1290. Ils adoptèrent pour leurs constructions le style roman, stable, solide, sobre comme leur foi et leur vie. La salle capitulaire et le scriptorium ont été restaurés avec amour par l'asbl " Les Compagnons du Val Saint-Lambert ", et servent aujourd'hui à organiser des réceptions, banquets d'entreprise, cocktails, mariages, ...

La Salle Capitulaire
1789 ... révolution, destruction
L'esprit cistercien avait fait oeuvre utile au Val Saint Lambert aussi.
Au cours des siècles, toutefois, l'abbaye va connaître de nombreux avatars. Plusieurs incendies. Une reconstruction ( bâtiments claustraux, église monumentale, palais abbatial), dans la deuxième moitié du XVIIIe. Et une révolution: celle de 1789, qui lui fut fatale. 1796 marque la fin de l'occupation du site par les Cisterciens. De la gigantesque poutraison, il ne reste que quelques éléments, les autres ont fait place à une restauration moderne et un gîtage d'acier.

1826 ... un nouveau souffle, le CRISTAL !

De lieu privilégié de la spiritualité cistercienne, le Val Saint Lambert , en 1826, va se transformer en centre rayonnant de l'industrie du cristal.
Tout s'y prête: la proximité de la Meuse,une région riche en charbon, et même les bâtiments monastiques, dont les vastes espaces fonctionnels s'adaptent parfaitement à une activité artistique et artisanale à grande échelle.. Fondée par un chimiste, François Kemlin, et un polytechnicien, Auguste Lelièvre, venus de la cristallerie de Vonêche, dans les Ardennes, la "Société des verreries du Val Saint Lambert" va rapidement se faire un nom et un renom.
Une vie ardente renaît dans le cadre des bâtiments nouvellement construits ou réaménagés. Des ouvriers et des artisans s'activent autour des fours, des tailleries, des cristalleries, des ateliers de construction, des forges, des menuiseries, des ateliers d'emballages et des magasins... Des habitations ouvrières sortent de terre: cent quatre-vingt six, toutes avec jardins. Sans oublier des écoles pour les enfants habitant sur le site.

-

liege-valstlambert-piece1

-

Des chefs-d'œuvre aux 4 coins du monde
Détenteur d'un savoir-faire précieux et d'une expérience collective unique, la Cristallerie du Val Saint Lambert a constamment enrichi sa gamme grâce à l'apport d'artistes de renom international, tels M.Szekely, B.Sipek, Ph.Starck, F. Van Praet, K. De Sousa, Y. Zoritchac et bien d'autres.
Aujourd'hui, le Val Saint Lambert est présent dans plus de quarante pays, des U.S.A à l'Arabie Saoudite, de l'Espagne au Japon.
Fournisseur de Maisons Royales, producteur de pièces uniques de prestige et de trophées, le Val Saint Lambert est aussi célèbre pour ses superbes créations de cristal "doublé-coloré-taillé". Le Val Saint Lambert propose également des pièces rares alliant des métaux nobles tels que le bronze, l'argent ou l'or, formes sobres ou sophistiquées,la qualité, la rareté, l'appel à tous les sens, le rapport privilégié avec le passé, la marque emblématique d'un style de vie se retrouvent dans la nouvelle gamme de cristal.

 liege-valstlambert-piece2

-

Le Château

Datant du 17ème siècle, le château est restauré grâce au concours financier du Fonds Européen Feder, qui aide au sauvetage des sites les plus intéressants d’Europe. A l’intérieur, on peut visiter un parcours touristique qui retrace l’histoire sociale, culturelle et industrielle du Val.

-

Val_chateau1

-

11:05 Écrit par Alain dans Monument | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cristal, belge, belgique, liege, seraing |  Facebook |

25/10/2007

Conservatoire Royale de Musique bruxelles

Conservatoire Royale de Musique bruxelles

800px-Conservatoire_royal_de_Bruxelles

Effectivement en activité depuis l'Empire (1813), le Conservatoire royal de Bruxelles reçoit ce titre officiel en 1832. Il est depuis cette époque la principale et la plus haute école du royaume de Belgique dans les domaines de la musique et des arts de la parole. Ce sont des maîtres comme François-Joseph Fétis, premier directeur de l’établissement, François-Auguste Gevaert ou Joseph Jongen qui lui ont donné le rang qu'il occupe.

2034_acaMusique
 

Les bâtiments qu'il occupe actuellement, composés de trois ailes disposées autour d'une cour d'honneur, sont l'œuvre de l'architecte Jean-Pierre Cluysenaar et ont été édifiés entre 1872 et 1876.

2666_Grumiaux
 

Avec des professeurs de grande renommée, nombre de ses élèves, venus du monde entier ont, à leur tour, acquis une grande notoriété.

dyn006_original_72_54_gif_2521705_1641a1c3b13868375fca4bfabf2bcb04

17:08 Écrit par Alain dans Monument | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bruxelles, belgique |  Facebook |

08/10/2007

Atomium

atomium2
 

 

L'Atomium est un monument de Bruxelles, Belgique, représentant la maille élémentaire du cristal de fer (phase cubique centrée) agrandie 165 milliards de fois. C'était aussi une référence aux neuf provinces belges de l'époque (qui sont aujourd'hui dix avec la scission du Brabant)

atomium_interieur

 

L'Atomium a été conçu par l'ingénieur André Waterkeyn et érigé par les architectes André et Jean Polack pour l'Exposition universelle de Bruxelles de 1958 (Expo '58),

atomium1

C'est un édifice à mi-chemin entre la sculpture et l'architecture qui culmine à 102 m. Son acier de construction pèse 2 400 tonnes. Il est devenu, plus même que le Manneken Pis et la Grand-Place, le symbole de la capitale de la Belgique.

Il se compose d'une charpente d'acier portant neuf sphères reliées entre elles et habillées d'aluminium.

Les sphères ont un diamètre de 18 mètres et pèsent chacune environ 250 tonnes. Symboliquement, l'Atomium incarne l'audace d'une époque qui a voulu confronter le destin de l'Humanité avec les découvertes scientifiques.

La construction de l’Atomium fut une prouesse technique. Sur les neuf boules, six sont rendues accessibles au public, chacune comportant deux étages principaux et un plancher inférieur réservé au service. Le Tube central contient l’ascenseur le plus rapide de l’époque (5 m/s), il permet à 22 personnes d’accéder au sommet en 23 secondes. Les escaliers mécaniques installés dans les tubes obliques, comptent parmi les plus longs d’Europe. Le plus grand mesure 35 m de long.

L'Atomium, conçu pour durer six mois, n'était pas destiné à survivre à l'Exposition internationale de 1958. Mais sa popularité et son succès en ont fait un élément majeur du paysage bruxellois. Sa destruction fut donc reportée d'année en année jusqu'à être abandonnée. Durant tout ce temps, peu de travaux d'entretien furent réalisés

 

atomium10

 

 

12:08 Écrit par Alain dans Monument | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |