14/10/2007

Gand

Gand

gent

Gand (en néerlandais Gent) est une ville et commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande, chef-lieu de la province de Flandre-Orientale. Capitale de l'ancien comté de Flandre, parfois rivale de Bruges, elle est la ville natale de Charles Quint. Le dialecte « gantois » est un des plus typiques en Belgique. Elle est depuis 1559 le siège de l'évêché de Gand. C'est une des plus grandes villes de Belgique (communes belges les plus peuplées).

Gand connut une période de floraison, tant économique que culturelle, aux 14e et 15e siècles. De cette époque, Gand garde de nombreux monuments, qui font de cette ville un centre touristique de tout premier plan.

gand06

Histoire:

Le nom « Gand » vient du gaulois Ganda, qui veut dire « confluent ». Située au confluent des rivières la Lys et l'Escaut. Déjà avant le Ier siècle il y avait plusieurs hameaux. Gand s'est développée à partir du VIIe siècle entre ces hameaux, les deux abbayes (Saint-Pierre et Saint-Bavon).

ghent4

Les Vikings ont occupé et détruit Gand et sa région en 851-852 et 879-883. Après leur départ à la fin du IXe siècle, le château des comtes de Flandre fut érigé. Le quartier autour de ce château devint vite un nouveau noyau de la ville grandissante.

ghent3

À partir de l'an 1000, Gand était la plus peuplée des villes des Pays-Bas espagnols (jusqu'à 65 000 habitants). Hors de l'Italie il n'y avait que Paris qui était plus peuplée avec 100 000 habitants. Au XVIe siècle, Charles Quint disait « qu'il mettrait Paris dans son Gant ».

le-quai-aux-Herbes-Gand
 

La ville est prise en 1678 par Vauban.

ghent1

Le port:

800px-Ghent_-_centre
 

Le port de Gand est soumis à une concurrence importante par les ports d’Anvers, de Bruges-Zeebruges et de Rotterdam. C’est cette concurrence qui a poussé et pousse le port de Gand à s’adapter, se spécialiser pour contribuer à l’économie portuaire Belge (le port de Gand représente 1,7% du PIB). C’est elle qui va déterminer en partie la politique commerciale du port. Son succès commercial est lié avant tout à une juste analyse de son environnement et à une écoute des besoins des chargeurs. L’autorité portuaire se reconnaît une mission socio-économique, puisque les intérêts de la ville, du port et de la région sont liées, la preuve en est les emplois qu’elle génère 25000 emplois direct pour autant d’indirect.

ghent
 

 Le port de Gand ne recherche pas une rentabilité à tout prix mais veille à travers ses choix d’investissements et son orientation commerciale à privilégier l’emploi et la création de richesse pour la collectivité. Pour cela, le port oriente aujourd’hui son action commerciale vers le développement de « projets » dans le cadre d’une offre de logistique portuaire industrielle et recherche des niches très spécialisées sur le transport de lignes régulières, en raison de la concurrence voisine. Il se définit aussi comme une plate-forme multimodale, et non pas uniquement comme un port maritime. Le trafi maritime est acheminé par voie fluviale à hauteur de 15 millions de tonnes, la route et le fer comptent pour environ 5 et 4 millions de tonnes respectivement. Cette gestion est menée en collaboration avec des entreprises partenaires. Elle repose aussi sur une qualité de dialogue et de concertation entre l’Autorité Portuaire, la Ville, les personnels, les entreprises et les interlocuteurs régionaux.

dyn006_original_72_54_gif_2521705_1641a1c3b13868375fca4bfabf2bcb04

14:23 Écrit par Alain dans les plus beau lieu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gand, belgique, flamande |  Facebook |