23/10/2007

Georges Simenon

Georges Simenon

simenon

Georges Joseph Christian Simenon est un écrivain belge de langue française. Il est né à Liège, officiellement, le 13 février 1903. Sa vie commence par un mystère, il serait né le vendredi 13 février, mais déclaré le 12 par superstition[1], et mort à Lausanne le 4 septembre 1989.

Simenon était un romancier d’une fécondité exceptionnelle : on lui doit 192 romans, 158 nouvelles, plusieurs œuvres autobiographiques et de nombreux articles et reportages publiés sous son propre nom et 176 romans, des dizaines de nouvelles, contes galants et articles parus sous 27 pseudonymes. Les tirages cumulés de ses livres atteignent 550 millions d’exemplaires. Georges Simenon est, selon l'Annuaire Statistique de l'UNESCO de 1989, le dix-huitième auteur toutes nationalités confondues, le quatrième auteur de langue française, et l'auteur belge le plus traduit dans le monde.

André Gide, André Thérive et Robert Brasillach furent les premiers à le reconnaître comme un grand écrivain. André Gide a dit de lui : « Simenon est un romancier de génie et le plus vraiment romancier que nous ayons dans notre littérature d'aujourd'hui », alors que le philosophe Hermann von Keyserling déclara « C'est un imbécile de génie ».

Il a été choisi comme un des Cents Wallons du siècle, par l'Institut Jules Destrée, en 1995.

simenon2

Biographie:

Simenon est né au 2e étage du « 26 (aujourd'hui 24) rue Léopold » à Liège. Il est le premier fils de Désiré Simenon, comptable dans un bureau d’assurances, et d’Henriette, mère au foyer, treizième enfant issue d’une famille aisée, mariés le 22 avril 1902. Fin avril 1905, la famille déménage au « 3, rue Pasteur » (aujourd'hui 25, rue Georges Simenon) dans le quartier d’Outremeuse. On retrouve l’histoire de sa naissance au début de son roman Pedigree.

SIMENON_Georges

La famille Simenon est originaire du Limbourg belge, une région de basses terres proches de la Meuse, carrefour entre la Flandre, la Wallonie et les Pays-Bas (voir aussi Euregio Meuse-Rhin). La famille de sa mère est aussi originaire du Limbourg, mais du côté hollandais ; plat pays de terres humides et de brumes, de canaux et de fermes. Du côté de sa mère, il descend de Gabriel Brühl (paysan et criminel de la bande des verts-boucs qui, à partir de 1726, sous le régime autrichien, écuma le Limbourg, rapinant fermes et églises, et qui finit pendu en septembre 1743 au gibet de Waubach). Cette ascendance explique peut-être l'intérêt particulier que porta le Commissaire Maigret aux gens simples devenus assassins. Le Limbourg fait aussi apparition dans son œuvre. Simenon a logé quelques semaines à Neeroeteren, notamment dans une maison qui lui inspira le roman "la Maison du Canal".

simenon

dyn006_original_72_54_gif_2521705_1641a1c3b13868375fca4bfabf2bcb04

11:41 Écrit par Alain dans les grand Belge | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : simenon, belge, liege, wallon |  Facebook |